samedi 20 février 2016

MUTIN ! et LA COMMEMORATION DE LA BATAILLE DE VERDUN

Dans le cadre des commémorations qui marqueront le 100e anniversaire de la bataille de Verdun, les chaînes de télévision françaises rappelle qu'aujourd'hui encore on retrouve des corps et des objets remontant lentement à la surface. 

Luc Tartar évoque notamment ce phénomène dans sa pièce Mutin ! qui lance un pont entre le passé et le présent.

LA PIECE : Un champ de bataille, devenu lieu du souvenir, et des galeries de mine désaffectées dans lesquelles errent des fantômes. Ces espaces de mémoire sont entretenus par Rose. Ici le temps s'est arrêté, à peine troublé par ces disparus qu'on appelle Antonin, William ou Bert, et dont les corps remontent du passé, laissant apparaître à fleur de terre une blague à tabac, une veste ensanglantée ou un mouchoir en dentelle. Un mouchoir... Voilà qui ramène Rose cinquante ans en arrière, au moment où le soldat Gus est fusillé sur ordre de l'état-major pour avoir reculé devant l'ennemi.

L'AUTEURLuc Tartar est auteur et comédien. On lui doit une bonne vingtaine de pièces et deux romans. Son écriture est aujourd'hui appréciée tant par les adultes que par les jeunes, en particulier les adolescents. Ses pièces sont montées en Europe et aux Amériques.


Lansman / Emile&Cie / 2014 - 52 pages - 10.00 € - isbn: 978-2-87282-970-5

Mutin ! est en fait une réécriture condensée de deux pièces publiées précédemment chez LANSMAN EDITEUR : Estafette et Adieu Bert.



Lansman / Emile&Cie / 2005 - 60 pages - 9.00 € - isbn: 2-87282-503-7




lundi 25 janvier 2016

HABITER LES TERRES


"Les régions sont à toute fin éradiquées de la carte médiatique québécoise. C'est la terrible conclusion qu'il faut tirer du bilan produit par Influence Communication en décembre."
Isabel Brochu, Le Quotidien, 25/01/16

C'est exactement le sujet de la pièce de Marcelle Dubois, HABITER LA TERRE, qui est sortie d'imprimerie aujourd'hui aux Editions Lansman.

LA PIECE : Guyenne, tout au nord du pays, est inscrit sur la liste des villages "dévitalisés". 
Un décret est paru : le gouvernement va fermer les routes, récupérer les terres, vendre les arbres et déporter les enfants de ceux qui ont ouvert la région il y a moins de cent ans. 
Le village, ses habitants, ses ours et ses outardes se mobilisent et kidnappent un ministre originaire de la région. Ils le plantent dans leur champ de navets, à dix-sept heures de route de la capitale, puis réclament du Premier ministre qu'il vienne en personne au pays de l'impossible dialoguer avec eux. 
S'engage une joyeuse résistance du Nord.

Inspiré du "réalisme magique" dans sa forme déjantée, ce texte parle du rapport au territoire, de l'Histoire qui façonne notre lien au pays, et surtout des paysages intérieurs qui forgent les identités. C'est une réflexion sur les choix politiques à faire pour préserver le sens du mot "pays", racontée dans une langue boréale.

L'AUTEURE : Formée en lettres, art dramatique et en création littéraire, Marcelle Dubois mène de front les métiers d'auteure, de metteure en scène et de directrice artistique. Elle a créé en 2000 le Théâtre les Porteuses d'Aromates, a fondé en 2001 le Festival du Jamais Lu et cofondé en 2011 le Théâtre Aux Écuries, une nouvelle scène pour la relève.

Lansman / Emile&Cie / janvier 2016 / isbn 978-2-8071-0090-9 / 11 euros

mercredi 13 janvier 2016

LES PAVES DE SYNTAGMA

La Grèce, l'espoir fou, puis la réalité, les problèmes avec l'Europe, la misère qui s'installe... Telles sont les thématiques de cette très belle pièce d'une auteure peu connue dans le monde du théâtre. A découvrir et surtout à porter à la scène. A proposer aussi aux lycéens en lecture compte tenu de l'ensemble des référentiels qui font partie de leur éducation historique et culturelle.

L'accrochage : Un soir, quelque part dans une rue d'Athènes, une femme sans argent et sans domicile fixe fête seule son anniversaire. Ancien professeur de philosophie, elle dialogue avec ses souvenirs à travers quelques moments forts de sa vie. 
Mai 1967. Depuis avril, le coup d'Etat militaire des colonels a placé son pays sous une chape de plomb. Athéna a 24 ans.
Mai 1987. La Grèce, pleine d'espoir, de confiance et d'ambition, vient d'entrer dans l'Union européenne. Athéna a 44 ans.
Mai 2013. Le pays est en faillite, les mesures d'austérité exigées par l'Union européenne réduisent peu à peu les classes populaires à la misère. Athéna a 70 ans.
Malgré la colère qui gronde autour d'elle, Athéna reste fidèle aux seuls biens qu'elle possède : l'intelligence et la vie.

L'auteure : Après un doctorat en biochimie, Louise Caron a suivi une formation de comédienne. Sa vie professionnelle s'est organisée entre la recherche, l'enseignement et la scène. Aujourd'hui, installée dans les Cévennes, elle anime un atelier de formation du comédien et consacre l'essentiel de son temps à l'écriture théâtrale et romanesque.

Lansman / Emile&Cie / janvier 2016 / isbn 978-2-8071-0084-8 / 10 euros

vendredi 25 décembre 2015

Mais que fait donc le père Noël quand il ne distribue pas des cadeaux ?


Mais que fait donc le Père Noël durant les 363 jours où il ne distribue pas des cadeaux. La question mérite d'être posée... à Laurent Contamin, Philippe Dorin, Fabrice Melquiot et Luc Tartar.


L'ami Jean-Pierre Cliquet (ex-Pôle culturel de la ville d'Ermont) nous avait parlé de ce projet de commande à des auteurs sur le thème du Père Noël. D'une presque boutade au début, nous avons vu le projet avancer et les premiers textes nous arriver. Une belle brochette d'auteurs (dont certains non habituels chez nous / merci aux collègues éditeurs qui ont permis la publication) pour quatre histoires très différentes, à jouer ensemble ou séparément dans des lieux insolites. 

Laurent Contamin
Tout moi (Maison Poirier)
Un Père Noël entre quelque part pour y chercher quelque chose... mais quoi ? Il semble ne plus se souvenir de rien. Peu à peu, dans une prise de parole où l'oubli et la mémoire jouent à qui perd gagne, il reprend corps, convoquant au passage un arbre, des oiseaux, une maison : tout lui. 
6 pages
1 comédien
Texte théâtral

Philippe Dorin
Le Père Joël
Père Noël le 25 décembre, SDF le reste de l'année. Portrait original et troublant d'un homme qui ne peut s'empêcher d'enfiler une fois par an le célèbre costume rouge du Père Noël pour égayer les enfants. Malheureusement ce drôle de Père Noël est aux prises avec sa mère qui rêvait d'un autre métier pour son fils... 
4 pages
1 comédien
Texte théâtral



Fabrice Melquiot
J'ai trouvé sous ta chaussure le paradis perdu
Deux Pères Noël, couvrant des secteurs différents, se questionnent notamment sur la disparition de l'espérance et de la magie dans le coeur et les yeux des adultes, mais aussi dans ceux des enfants. Et de se demander quelle peut encore bien être leur place et leur utilité dans le monde actuel.  
5 pages
2 comédiens
Texte théâtral
Luc Tartar
Léon
Où est passé Léon, le frère, l'ami, le doudouble ? Léon, c'est un livre, mais pas un livre comme les autres. Léon est un livre aux pages blanches qui ouvre grand les portes de l'imaginaire et sur lequel chacun peut inventer ses propres histoires, même le Père Noël. Alors, quand le livre disparaît...  
6 pages
1 comédien
Texte théâtral


Publié en 2015 - 44 pages - 10.00 € - Isbn: 978-2-8071-0030-5

mercredi 4 novembre 2015

La première création de MADE IN DIGNITY, de Brigitte Jacobs, rentre au port. Les droits sont libres pour d'autres aventures.


La Cie Euphoric Mouvance nous communique : "Après huit années de tournée en France, Made in dignity revient sur son lieu de création, pour une ultime représentation le samedi 14 novembre 20h30 au Geyser Bellerive/Allier. Texte de Brigitte Jacobs mise en scène Hervé Haggaï. Jeu Bruno Bonjean, production Cie Euphoric Mouvance.

Dans ce spectacle Bruno Bonjean porte la parole d’un père qui fait face à un "mur" : son fils de 16 ans...
Quand la réalité a un effet boomerang...tout bascule ! La perception de l'autre qu'on reçoit, comme ça, d'un coup, en plein face, ça fait mal. Très mal. Surtout quand la porte ne veut pas s'ouvrir pour tenter d'établir un dialogue et de comprendre...
Cette parole fait écho en chacun de nous et elle résonne à tout âge... Les mots de Brigitte Jacobs sont simples, quotidiens. Elle porte un regard sans concessions sur son personnage. Avec un humour qui met en lumière le revers du masque de l'homme qui souffre."

En brefUn carnet, sorte de journal intime, qu'un garçon de seize ans a laissé traîner sur la table de la cuisine. Un coup d'oeil du père... et tout son monde qui s'écroule. Car la perception de l'autre qu'on reçoit comme ça, d'un coup, en pleine face, ça fait mal. Très mal. Surtout quand la porte ne veut pas s'ouvrir pour tenter d'établir un dialogue et de comprendre. Alors ne reste que le monologue douloureux d'un père face à lui-même, à sa vie, à ses errances... Les mots de Brigitte Jacobs sont simples, quotidiens. Elle porte un regard sans concessions sur son personnage. Avec un humour qui met en lumière le revers du masque de l’homme qui souffre.

Publié en 2013 - 36 pages - 9.00 € - isbn: 978-2-87282-944-6

Texte déjà publié précédemment dans l'ouvrage N° 480 Enfin seul 3 avec le CED-WB et L'L Théâtre.

jeudi 29 octobre 2015

Le buste d'Olympe de Gouges au palais Bourbon !

C'est le premier buste de femme à entrer au palais Bourbon. 
Il a, paraît-il, encore besoin de quelques coups de ciseaux, mais il sera bientôt en bonne place dans la salle des Quatre Colonnes de l’Assemblée nationale. Olympe de Gouges (1748-1793), candidate malheureuse au Panthéon, sera donc très prochainement accueillie au palais Bourbon, qui ne compte encore que 27 % (155) de femmes députées. Un honneur bien légitime car cette fille naturelle du marquis de Pompignan, veuve avant même d’avoir atteint l’âge de 20 ans, fut une belle figure de la période de la Révolution française. Auteure de nombreuses pièces, de romans et surtout de textes politiques, elle défendra les droits des enfants nés hors mariage, réfutera que le mariage est garant du bonheur des femmes, au point de le désigner comme« le tombeau de l’amour et de la confiance », et se révoltera contre les violences raciales ou sexuelles. Opposée à la peine de mort, elle se proposera, comme « loyale et franche républicaine », pour défendre le roi Louis XVI devant la Convention. Elle sera guillotinée le 3 novembre 1793, et ce n’est que bien plus tard qu’on reconnaîtra l’envergure de celle qui fut l’auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne de 1791.  (D'après un article de Gilles Heuré paru dans Télérama le 26/10/15).
Lansman Editeur est fier d'avoir publié, dès 2007, la pièce d'Elsa Solal titrée du nom de l'héroïne féministe avant la lettre. 
En bref Olympe de Gouges, figure flamboyante de la Révolution française, mène une vie de femme, de mère et d'auteur qui scandalise son époque. Première à être jouée à la Comédie-Française avec sa pièce sur les nègres et sa dénonciation de l'esclavage, elle propose des réformes sociales et politiques que l'Histoire retiendra. Elle se bat pour l'abolition de l'esclavage et le droit de vote des femmes. Enfant illégitime, figure d'amour et de révolte, cassandre révolutionnaire, elle sera décapitée sous la Terreur en novembre 1793. Sa parole, contemporaine, courageuse et authentique, permet d'aborder des questions propres à notre temps, d'en comprendre les ressorts et enjeux, et de chercher de vraies propositions de dialogue et de paix. 
Publié en 2007 - 38 pages - 8.00 € - isbn: 978-2-87282-582-0

dimanche 25 octobre 2015

LES MARIAGES DE LEA, une pièce publiée en 1996 enfin créée en français.

C'est avec plaisir que nous venons d'apprendre que la pièce LES MARIAGES DE LEA sera (enfin !) créée en français par une compagnie de Ste-Foy près de Lyon, le Théâtre de la Colline. Du 12 au 15 novembre à la MJC de Ste-Foy, avec Emile Zeizig à la mise en scène.

Cette pièce faisait partie d'un projet de traduction de 6 pièces flamandes et néerlandaises mené avec la SACD en 1996. C'est Philippe Noble qui l'a traduite.

L'auteure Judith Herzberg, née à Amsterdam en 1934, est une poéte, dramaturge, scénariste et essayiste néerlandaise. Sortie meurtrie de la guerre 40-45 durant laquelle ses parents seront internés en camp de concentration et elle-même cachée à la campagne dans des familles d'accueil, elle sortira son premier recueil de poèmes en 1961. On lui doit une cinquantaine d'ouvrages, dont une quinzaine de pièces de théâtre traduites en plusieurs langues.

La pièce, en bref Un jour bien banal pour Lea : elle se (re)marie une fois de plus ! Ex-maris, ex-épouses, ex-amis et beaux-parents, tous se retrouvent. Au gré des rencontres et conversations de couloirs, les souvenirs émergent dans un étrange cortège de petites douleurs et de grands drames.

Publié en 1996 - 68 pages - 12.04 € - isbn: 2-87282-144-9